HALLYDAY PASSION
Vous êtes sur le forum ' hallyday passion '
Le forum est ouvert à tous
S'inscrire c'est facile et rapide


Nombreuses rubriques
Mise à jour quotidienne



Admin07
-----------


HALLYDAY PASSION - FORUM DE DISCUSSION ENTRE FANS
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
' HALLYDAY PASSION ' FORUM DE DISCUSSION

Partagez | 
 

 Sardou: "Mais lâchez-moi avec le féminisme!"

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin07
Admin
avatar


MessageSujet: Sardou: "Mais lâchez-moi avec le féminisme!"    Dim 29 Aoû - 20:47

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Il dit sa sympathie pour les Gitans et loue une idée de Ségolène Royal. Vous avez dit "de droite"?


Au diable le temps "béni" des colonies? Etre Michel Sardou, 63 ans, en 2010, est un job à plein-temps exigeant son lot de surprises et de trouvailles. Avec Etre une femme 2010, lifting mode techno de son succès des années 1980, le chanteur se sent déjà gagnant-gagnant. "Je suis classé 10e des clubs au milieu des bêtes du hip-hop", dit-il, pas peu fier d’avoir embauché le DJ Laurent Wolf. "Je lui ai dit amuse-toi, baise-moi!" Dont acte: sa scie des années 1980 reprend du service enrichie de nouveaux couplets, figure de proue de son album, Etre une femme 2010 (Mercury): douze titres sur mesure dont un duo avec Céline Dion (le très grandiloquent Voler) venue se fendre pour l’occasion d’un strident contre-mi. Du lourd, toujours. Et assumé quand il écrit: J’ai fait avec ce que j’étais/Un peu plus gentil que mauvais/Moins généreux que je voulais. Détracteurs et adulateurs sauront apprécier.

Votre retour coïncide avec les 40 ans du MLF. Est-il plus simple d’être femme aujourd’hui que dans les années 1980?
Non. Enfin il faut leur poser la question à elles. Les femmes des années 1980 ont voulu accéder à des postes importants. C’était légitime et elles ont gagné en position sociale. Mais au niveau salaire, par contre, on les prend toujours pour des chèvres.

Quel regard portez-vous sur le destin de Sakineh, cette Iranienne qui encourt la mort par lapidation?
Je me dis qu’on n’a rien appris. Rien. Et c’est pour ça que j’ai écrit la chanson L’Humaine Différence. Je m’attendais à un troisième millénaire plus intelligent, ouvert, fraternel. Ce cas extrême relève du Moyen Age, il est indigne des Iraniens, car c’est une civilisation importante, pas des sauvages perdus au fin fond de… J’ai signé la pétition de BHL, mais sinon qu’y puis-je?

Vous aviez chanté en Iran avant la Révolution?
Au Moyen-Orient, je n’ai chanté qu’au Liban. La dernière fois j’étais un peu déçu de voir que les panneaux n’y étaient plus en Arabe et en Français mais en Arabe et en Anglais. Je me suis dit merde, qu’est-ce qui reste aux chanteurs francophones? La Suisse, le Canada…


Aujourd’hui Johnny Hallyday est en retraite forcée, Eddy Mitchell opte pour la retraite volontaire avec une dernière tournée. Et vous?
J’ai le sentiment que ce métier n’est pas fait pour avoir une fin. Qu’on peut toujours évoluer. Regardez Charles Aznavour, 86 ans. Et puis si on ne peut plus chanter, on peut toujours jouer la comédie.

Vous devez toujours un duo à Johnny?
Il y a dix ans, on devait créer Ménage à trois, en trio avec lui et Eddy. Ça racontait d’où on venait. Johnny n’a pas voulu. Il a eu tort. C’était très marrant. On aurait massacré le marché.

Dans L’Humaine Différence, vous chantez "tout faire pour tenir et durer". Autobiographique?
Je ne pensais pas à l’idée de durer dans le métier mais à cette course à l’éternelle jeunesse, ces hommes ou femmes qui se font refaire dix-huit fois le visage. Je l’avais déjà abordé dans Etre et ne pas avoir été: mon beau miroir, suis-je toujours aussi beau, grand?

Et que vous dit votre miroir?
Que je vais très bien. De toute façon, ma femme m’interdit de me faire retoucher. S’il me prend l’envie de me faire enlever un truc, je la perds!

A chaque nouvel album, vous vous agacez que la presse guette la chanson polémique. Laquelle sur ce disque?
Plein! Il y a toujours quelqu’un pour me dire que les féministes vont m’engueuler… Je leur dit: "Mais lâchez-moi!" Je fais des chansons pour m’amuser et je me fiche des féministes, elles font ce qu’elles veulent. On me cherche depuis mes débuts. Vous me direz, je l’ai un peu provoqué. Pour cet album, je ne voulais pas rajouter une couche. On vit une période assez difficile comme ça, l’avenir fait peur à beaucoup de gens. Alors merde, je ne vais pas chanter les augmentations d’impôt…

Sardou sans sa valeur ajoutée de colère est-il encore Sardou?
Bien sûr. Je ne suis pas toujours en colère. Evidemment que plein de choses m’indignent mais je n’ai pas envie de m’en servir.



Quel regard portez-vous sur les récentes affaires?
Bettencourt? Je ne suis pas juge mais c’est insupportable et excessif des deux côtés. Du côté de ceux qui profitent et de ceux qui montent en épingle l’affaire. Mais je ne suis d’aucun parti. La seule fois où j’ai adhéré, c’est quand Chirac a parlé de la fracture sociale. Mais elle est toujours là.

L’expulsion des Roms, vous trouvez que c’est monté en épingle aussi?
Je suis mal placé pour parler des Gitans car je les aime beaucoup. Mes parents se sont mariés très tard à l’église. On a fait un mariage gitan aux Saintes- Maries- de-la-Mer. C’était formidable. On nous dit qu’il y a des voyous chez les gitans. N’y en a-t-il pas dans la même proportion en France? Partout? Si au moins on avait fait quelqu’un chose d’intelligent pour réduire cette fracture sociale. Parler politique me fait chier mais puisque vous me lancez: quand Ségolène Royal parle de relancer le service militaire, je me dis que ça ne serait peut-être pas mauvais. Quand je l’ai fait, il y avait le bourgeois, le pauvre, le paysan, le berger, le Black, le beur. Tous dans la même merde. Au moins, on se connaissait et parfois on devait faire corps. Aujourd’hui on ne se connaît plus. Et puis c’est quoi l’identité nationale? Je suis d’origine italienne de tous les côtés et mes petits-enfants, si on prend leurs grands-parents, ça vient d’Italie, Croatie, Tchécoslovaquie…

Ils ont intérêt à se tenir, sinon vous pourriez bien être déchu de votre nationalité?
Croyez-moi, ça ferait désordre. Je suis officier de la Légion d’honneur, ça sera compliqué…

_________________
Admin07
--------

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

A+
Revenir en haut Aller en bas
 
Sardou: "Mais lâchez-moi avec le féminisme!"
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comparatif vraies/fausses TN1 (rekin/requin/rek1)
» Fender supersonic 100
» Koki ki teste mon micro chez moi avec le boitier à effets...
» COMMANDES DE BILLETS DEBITEES 2 FOIS AVEC TICKETMASTER.NL
» Le romantisme chez Schubert

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HALLYDAY PASSION :: AUTRES ARTISTES QUE JOHNNY HALLYDAY :: AUTRES ARTISTES QUE JOHNNY HALLYDAY-
Sauter vers: